TASIC

TASIC

Biographie de Miodrag Tasic

Né à Zemun dans la banlieue de Belgrade, en hiver 1954. A partir de 1967, toute la famille part  vivre à Nice. Très tôt Miodrag Tasic a sculpté,  avant même de se le formuler clairement : il fût sculpteur avant d’avoir  la conscience de l’être. Puis ce fut les années de formation : formation de l’Homme, formation de l’artiste.

Dans les années 70, il réalise ses premières sculptures. Puis il s’établit à Ville Franche sur mer.  C’est dans son atelier de la Darse  qu’il débute le travail à la cire perdue et le bronze. Il se fait embaucher dans une fonderie d’art pour apprendre toutes les techniques qui lui servent depuis : moulage, cire, fonte, ciselage et patine.Des plasticiens connus et reconnus très vite s’intéressent à son œuvre, aux promesses que ces sculptures contiennent : Claude Gilli, Sacha Sosno.

Lire la suite

A partir de 1987, Il commence à montrer son travail dans des expositions collectives, puis dans des expositions personnelles (1997) ; Beaulieu sur mer, Monaco, Cannes, Mougins, Nice, Nîmes, Vaison-La-Romaine, Paris, Strasbourg. Miodrag a participé à différentes manifestations d’art contemporain, comme Art Jonction international (Cannes), Escales contemporaines (Mougins), Sculptures chez Renoir (Cagnes/mer), Prix de l’UMAM, Galerie Dufy (Nice), Premier Prix : exposition de sculpture La Rotonde. Festival des arts (Beaulieu sur mer). Les figures humaines naissent, se transforment, s’aplatissent, se creusent, s’alourdissent, elles grimpent, freinent, se collent au mur, au verre, s’empalent. Embroché, Suspendu, Arbitre  etc.. Où s’appuient si fortement contre l’invisible : Force Rien.

En 2011, les éditions Giletta lui consacrent une monographie dont le texte critique est assuré par Jean-Paul Potron. Depuis maintenant 15 ans, Tasic vit et travaille à Marseille où se trouve son atelier.

Voir les vidéos de
la galerie David Pluskwa

play

Suivez les actualités de la
galerie David Pluskwa

dédiée exclusivement à l’Art Contemporain